À propos de Stéphane

Bonjour, je m’appelle Stéphane et je suis né en 1967 (Eh oui, déjà 50 balais !).

Je suis né et j'ai grandi à Bordeaux, une ville magnifique que j'aime énormément, même si je n'y vis plus depuis bien longtemps.

J'ai aussi passé du temps à Toulouse et dans le sud-est de la France, à 50 km d'Avignon où je me suis marié en 1993. Je suis donc plutôt un gars du sud, et ma dernière résidence principale en France se trouve aujourd'hui dans le Gard.

Avec mon épouse, nous avons vécu 5 ans en Guyane et nous avons eu pas mal d'occasions de voyager durant toutes ces années.

Depuis janvier 2012, nous résidons en Afrique de l'ouest une grande partie de l'année, au Bénin plus précisément.

 

Je me définis facilement comme étant un globe trotter casanier.

Pourquoi ?

Parce que j'aime découvrir des cultures et des lieux différents tout en appréciant beaucoup passer du temps chez moi à écrire ou à lire.

Et à faire du sport, bien sûr !

J'ai eu l'idée de créer ce blog à cause d'une grosse galère qui m'est arrivée en 2014 et que je vous explique plus loin. Cela m'a rappelé à quel point il est important de continuer à faire du sport.

Je vis essentiellement de mon écriture en tant que rédacteur Web et traducteur indépendant.

Le début de la fin

C'est justement à mon retour de France en octobre 2014 que je me suis retrouvé au sol un matin, dans l'incapacité de me relever.

J'ai ressenti une douleur aussi violente qu'un coup de poignard dans le bas du dos. Et tout ça juste en enfilant mes chaussettes !

Bref, 1h30 à attendre par terre, étalé comme une crêpe venant de glisser par accident de la poêle.

J'étais incapable de trouver le moyen de me relever sans souffrir atrocement.

Ce n'était pas mon 1er lumbago, puisque j'y ai goûté quelques fois depuis mes 27 ans, mais celui-ci était corsé.

Et ce n'était qu'un début...

Perdre de la graisse - Stéphane
Je suis encore plus vilain en vrai !

L'article et le livre qui ont tout changé

 

Merci au Docteur Stéphane CASCUA

Dès que j'ai pu me relever de mon lumbago à la force des bras, j'ai commencé à faire des recherches sur Internet.

Et là, je suis tombé sur un super article du Docteur Stéphane CASCUA, médecin du sport et spécialiste de la colonne vertébrale (merci à lui).

Vous pouvez en prendre connaissance ici si vous voulez.

Il dit l'inverse de la plupart des médecins en affirmant qu'il faut continuer à bouger quand on a une lombalgie.

Je me suis donc dit qu'il était temps que je me remette à faire du sport sérieusement pour renforcer mes muscles dorsaux et pour me débarrasser des graisses superflues, si vous voyez ce que je veux dire.

Je pesais alors 98 kg pour 1,87 mètre.

 

Merci aussi au Docteur Robin McKenzie

Depuis, j'ai découvert que je souffrait d'une hernie discale.

En mars 2016, je me suis retrouvé dans l'impossibilité de marcher autrement que courbé comme un vieux de 90 ans.

Je ne me déplaçais qu'avec une canne. Sans parler des douleurs atroces pour rester assis ou debout.

Croyez-moi ou pas, mais je me suis auto-guéri en suivant la formidable méthode McKenzie, un grand spécialiste américain des problèmes de dos.

Trois jours seulement pour me remettre debout juste en suivant les conseils d'un livre dont m'a parlé ma belle-mère (Merci 😀  ).

J'ai passé des radios et un scanner au mois d'avril en France, qui m'ont confirmé que l'hernie L5-S1 est entièrement guérie.

Sans aucun traitement !

 

 

J'ai le foie qu'est pas droit, et la rate qui se dilate...

J'ai d'autres problèmes de dos, notamment une cyphose due à une trop forte croissance entre 10 et 11 ans (22 cm en 9 mois).

Sans oublier de l'arthrose sur 4 lombaires et au milieu du dos.

Bref, que du bonheur... Mais les spécialistes disent que le sport me permet de m'épargner de nombreux problèmes.

Alors, je continue !

Malheureusement, j'avais quelque peu abandonné mes entrainement de musculation depuis mon arrivée en Afrique.

Deux raisons principales à cet abandon du sport :

  1. Le manque d'équipement disponible sur place. Le matériel d'occasion sur place est déjà en état de décomposition avancée. On sait pourquoi il est arrivé ici.
  2. La chaleur qui ne pousse pas à l'effort soutenu. J'ai la climatisation mais je ne l'utilise jamais ou presque. D'abord, parce que la qualité de l'électricité fournie dans le pays est catastrophique (et je suis gentil). Ensuite, parce que ma femme la supporte mal. De toute façon, c'est pas terrible pour la santé.

En France, j'avais toujours du matériel à disposition dans une pièce dédiée : banc multifonction, vélo elliptique, banc coulissant, planche à abdos, barres droite et EZ, haltères, etc.

Largement plus qu'il n'en faut, et bien assez pour me motiver.

Mais depuis, plus rien, nada... le vide intersidéral.

Je faisais bien un peu de cardio et de pompes, histoire de dire que je n'abandonne pas le sport, mais rien de bien organisé.

 

Mais comment faire pour s'entraîner sérieusement dans ces conditions ?

Il faut juste trouver ce qui fonctionne avec peu ou pas de matériel, y compris quand on a plus de 40 ans.

En fait, j'en ai même près de 50 quand j'écris ces lignes ! Pourquoi ça va de plus en plus vite, le temps ?

J'ai vraiment trouvé ce dont j'avais besoin depuis, et je ne cesse de m'entraîner, même quand il fait chaud...

Et je ne cesse de chercher de nouvelles techniques d'entraînement efficaces n'importe où.

Voilà pourquoi je parle souvent des sangles TRX, des bandes de résistance (je suis fan), de séances de core training originales avec la marche des animaux et autres types d'entraînement à faire n'importe où.

J'ai aussi changé de régime alimentaire.

Mais sans me priver, car je suis un bon mangeur.

En 6 mois, j'ai perdu 9 kg tout en continuant à manger au moins autant qu'avant (voire plus).

En tout, c'est 11 kg de moins qu'il y a 1 an et demi, puisque je pèse 87 kg aujourd'hui.

Je viens d'acheter 2 costumes. Taille des vestes : 58. Taille des pantalons : 42.

Pas trop mal pour mon âge. L'an dernier, je prenais du 56 pour la veste et du 46+ pour le pantalon !

Suivez mes recommandations alimentaires et sportives, et vous arriverez aux mêmes résultats, j'en suis sûr.

Et tout ça pour pas un rond ! 

 

Profitez de mon expérience et de celles des autres

Toutes ces années consacrées à la pratique du sport chez moi ou à l'extérieur constituent une grande expérience dont je veux vous faire profiter.

De plus, je suis un lecteur assidu de nombreux articles américains sur les techniques de musculation, de fitness et de nutrition.

Je lis et fais des recherches environ 2 heures par jour.

Voilà pourquoi je peux dire que je vous fait profiter de l'expérience des autres en plus de la mienne.

J'ai pratiqué de nombreux sports

Outre le fitness et la musculation, j'ai pratiqué de façon régulière de nombreux autres sports.

Mon père était un ancien cycliste en club et j'ai donc souvent fait du vélo avec lui ou seul.

Un de mes meilleurs amis était guide équestre, et j'ai donc eu l'occasion de faire un peu d'équitation.

À une époque quasi préhistorique, je me suis même mis à courir (11 km à raison de 3 sorties par semaines). J'ai vraiment aimé les sensations de ce sport, mais mon dos me posais déjà problème alors que je n'avais que 20 ans.

De plus, mon objectif de musculation était alors de peser 90 kg (je mesure environ 1,87 m) et le running me faisais trop perdre de masse musculaire.

J'ai pratiqué à peu près tous les sports de raquette et notamment le tennis sur terre battu (j'adore ça depuis la victoire de Yannick Noah en 1983).

Quand je dis presque tous les sports de raquettes, c'est parce que j'ai joué en plus à la pelote basque (y compris à main nue), au tennis de table, au badminton et au squash. Jusqu'à ce que l'ostéopathe me dise quand j'avais 40 ans : « Il faudrait penser à arrêter le tennis, sinon je vais devoir vous remettre les vertèbres en place tous les mois. Sans compter vos problèmes de tendinite au coude et à l'épaule droite ». End of story...

Quand vous jouez 4 fois par semaine, ça fait mal (au propre comme au figuré).

Alors les séances de renforcement musculaire et de cardio haute intensité sont devenus mon entraînement principal, et non plus un support pour le tennis.

Aujourd'hui, je fais 4 séances de HIIT Tabata par semaine. C'est fabuleux pour se muscler tout en perdant de la graisse.

Tout ça, c'est mon expérience. Si vous pouvez en profiter, cela me fait vraiment plaisir 🙂

Abonnez-vous gratuitement à ma newsletter pour être informé des nouveaux articles ou vidéos de Sport Chez soi et recevoir vos cadeaux :

  • 12 semaines du programme Fitness conçu par Sport Chez Soi
  • Le guide des 25 exercices pour maigrir et vous muscler à la maison sans équipement
  • 3 mois de cours par email (1 par semaine) avec des conseils inédits pour changer votre physique

MERCI !