Maigrir et se Muscler à la maison, c'est possible !

Maigrir et se muscler à la maison

Musculation sans protéine – Est-ce vraiment possible ?

Partager :
Musculation sans protéine

Si vous demandiez à la plupart des gens ce qu’il faut pour développer leurs muscles, ils répondrons probablement que vous avez juste besoin de vous entraîner dur et de manger des protéines, toujours et encore plus. Mais cette question vous trotte peut-être dans la tête : « Est-il possible de faire de la musculation sans protéine ? » 

Eh bien, disons-le tout de suite, la réponse est NON. Avec les lipides (la graisse), les protéines sont les seuls macronutriments indispensables pour vivre. Elles participent notamment à la construction des cellules, des organes internes, des tendons, de la peau, des ongles, et bien évidemment des tissus musculaires.

Le problème de la musculation sans protéine ?

En moyenne, les protéines constituent environ 20 % de votre poids total.

Comme les muscles du corps sont constitués de protéines et que votre corps ne sait pas les fabriquer, contrairement aux glucides, vous devez lui en fournir suffisamment dans votre alimentation. C’est particulièrement important pour prendre du volume musculaire.

L’importance des protéines pour les athlètes est l’une des plus débattue parmi les spécialistes, les coachs et les sportifs. Et saviez-vous que cette question se posait déjà dans la Grèce antique ?

Vous n’êtes donc pas les premiers à chercher la réponse 😉

Et la réponse à cette question est NON, comme je l’ai dit plus haut. Lisez la suite pour comprendre…

L’exercice physique et les besoins en protéine

On a depuis longtemps associé ce nutriment à la puissance physique et à la force. Et c’est tout à fait normal puisqu’elles remplissent des fonctions essencielles pour le sport parce qu’elles agissent dans les domaines suivants :

  • Jouent un rôle dans le processus énergétique, même si ce n’est pas la meilleure source d’énergie ;
  • Nécessaires à la fabrication d’enzymes, d’hormones (adrénaline et insuline) et de neurotransmetteurs ;
  • Maintiennent l’équilibre en eau dans les tissus et participent à de nombreuses fonctions vitales comme le transport des nutriments et de l’oxygène au niveau cellulaire ;
  • Indispensables pour réparer et reconstruire les tissus musculaires qui sont endommagés pendant la musculation.

En bref, vous ne pouvez pas vous en passer, même si vous le vouliez.

En outre, de nombreuses études on montré que les sports d’endurance, de puissance et de force, demandent une consommation accrue de protéines.

La vraie question à se poser est donc plutôt celle-ci :

Doit-on consommer des protéines en poudre ?

Protéine en poudre

Il est vrai que les compléments alimentaires à base de protéine sont légions et banalisés dans le milieu de la musculation ou du fitness. Et comme vous l’avez lu plus haut, ce nutriment est vital pour l’activité physique.

Mais est-il utile de prendre des suppléments en poudre ou des barres protéinées ?

À vrai dire, tout dépend de vos objectifs et de vos habitudes alimentaires. Mais si votre objectif est de prendre du volume musculaire, je vous souhaite bon courage pour y arriver sans consommer de suppléments protéinés. Ou alors, vous risquez de passer la moitié de votre journée à table pour atteindre l’objectif de 2 grammes de protéine par kilo de poids de corps. À vous de voir… 😉

Et comme toujours, chaque option présente des avantages et des inconvénients. C’est ce que vous allez voir maintenant…

La facilité d’utilisation et le gain de temps

Je vous avoue tout de suite que je consomme des protéines en poudre tous les jours parce que c’est plus simple que de se faire cuire un poulet à chaque fois que je veux un apport supplémentaire.

Or, le meilleur moyen de ralentir ce processus est de consommer plus de protéines. Et je trouve que les poudres sont faciles d’utilisation. En fait, j’utilise des blancs d’œufs iophilisés et de la protéine de pois.

Attention aux intolérances avec la Whey

Par contre, je ne prends plus de Whey depuis que je me suis aperçu en 2019 que le lait et les yaourts me créaient des problèmes articulaires. Sans compter des crises d’urticaires assez violentes…

Un autre problème avec les protéines en poudre issues du lait se situe au niveau de la digestion. J’ai lu récemment dans un forum l’exemple d’un jeune sportif qui a arrêté ce type de supplément alimentaire à cause de ses flatulences qui étaient insupportables. Tu m’étonnes !

C’est malheureusement un effet secondaire courant puisque 20 % des français et plus de 80 % des asiatiques sont intolérants au lactose. Les symptômes courants sont :

  • Problèmes gastriques comme les brûlures d’estomac ;
  • Digestion difficile ;
  • Douleurs et crampes abdominales ;
  • Ballonnements ou flatulences ;
  • Diarrhées ;
  • Nausées et/ou vomissements ;
  • Maux de tête ;
  • Fatigue ;
  • Douleurs musculaires et articulaires, etc.

Si vous êtes dans ce cas, il vaut vraiment mieux vous en tenir à la protéine de blanc d’œuf ou aux protéines végétales.

Musculation sans protéine – Conclusion

Comme vous l’aurez sans doute compris, il est tout à fait possible de se contenter de son alimentation pour trouver les protéines dont on a besoin. Et c’est vrai pour de nombreux sports.

Mais dans un objectif de prise de masse musculaire, vous allez gravement vous compliquer la vie. En effet, les acides aminés issus des protéines que vous consommez sont les briques indispensables pour réparer et construire votre tissu musculaire.

Vous devez toutefois choisir les bons compléments alimentaires pour ne pas générer des problèmes qui réduiraient vos chances d’atteindre vos objectifs.

Envie de Maigrir ?

Rejoins nos 8000+ abonnés et reçois gratuitement tout ce dont tu as besoin :
  • Le guide alimentaire pour perdre 10 kilos 
  • 24 exercices sans matériel avec vidéos
  • Programme Fitness sur 4 semaines avec vidéos
RECEVOIR TES CADEAUX       >>
Happy
Stéphane Sport Chez Soi
Stéphane

Ayant connu de nombreux problèmes de santé (défenses immunitaires, asthme, hyperlordose, etc.), la musculation m’a permis de rattraper un grand retard de croissance musculaire et pulmonaire. Pour me spécialiser, j’ai suivi une formation Fitness de la NASM. Né en 1967 (fais les comptes), je pratique la musculation et le fitness 4 à 6 fois par semaine. J’ai rédigé plus de 1000 articles spécialisés sur la musculation et la nutrition. Des centaines d’entre eux sont parus dans des journaux en ligne.

Sommaire

Nous t'aidons à Maigrir

Rejoins nos 8000+ abonnés et reçois gratuitement tout ce dont tu as besoin :
  • Le guide alimentaire pour perdre 10 kilos 
  • 24 exercices sans matériel avec vidéos
  • Programme Fitness sur 4 semaines avec vidéos
RECEVOIR TES CADEAUX     >>
Happy
close-link

Envie de Maigrir ?

Rejoins nos 8000+ abonnés et reçois gratuitement tout ce dont tu as besoin :
  • Le guide alimentaire pour perdre 10 kilos 
  • 24 exercices sans matériel avec vidéos
  • Programme Fitness sur 4 semaines avec vidéos
RECEVOIR TES CADEAUX       >>
Happy